canad1

17 novembre 2009

La société anonyme SA

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

La                         société anonyme est une forme juridique adaptée aux                         projets d'envergure. C'est une société de capitaux dont                         le capital est divisée en actions et qui est constituée                         d'au moins sept associés dits "actionnaires".

                        

 

                        

Celle-ci                         doit être dotée d'un capital minimal de 37000 euros,                         sachant qu'obligation est faite aux actionnaires de                         libérer au moins la moitié des apports en numéraire                         lors de la constitution. Le solde devant être libérer                         dans les cinq ans suivant l'immatriculation de la société.

                        

 

                        

Les                         actionnaires, réunis en assemblée générale au moins                         un fois par an, exercent le pouvoir de décision. Ils                         ne sont responsables des dettes de la société que dans                         la limite de leurs apports.

                        

 

                        

Fiscalement,                         la société anonyme est assujettie à l'impôt sur les                         sociétés.

                        

 

                        

Cas                         des Sociétés anonymes avec conseil d'administration                         : le conseil d'administration comprend au minimum trois                         membres et au maximum dix-huit personnes, physiques                         ou morales, devant tous avoir la qualité d'actionnaires.

                        

 

                        

Les                         administrateurs sont nommés par la collectivité des                         actionnaires pour une durée qui ne peut excéder six                         ans. Ils peuvent être révoqués à tout moment par l'assemblée                         générale des actionnaires, leurs mandats étant renouvelables.

                        

 

                        

Le                         conseil d'administration détermine les orientations                         de l'activité de la société et veille à leur mise en                         oeuvre. Il peut se saisir de toute question intéressant                         la bonne marche de la société dés lors qu'elle entre                         dans l'objet social et qu'elle ne relève pas de la compétence                         de la collectivité des actionnaires.

                        

 

                        

Le                         conseil dispose de pouvoirs spécifiques tels que notamment,                         la convocation des assemblées, l'établissement des comptes                         annuels et la nomination et la révocation du président                         du conseil d'administration et des directeurs généraux.

                        

 

                        

Cas                         des sociétés anonymes à directoire et conseil de surveillance.                         La direction des sociétés anonymes peut également être                         dualiste : un directoire, composé de membres pouvant                         être choisis en dehors des actionnaires, est chargé                         d'assurer la direction de la société, tandis qu'un conseil                         de surveilllance nomme les directeurs et contrôle la                         gestion du directoire. Une meme personne ne pouvant                         à la fois être membre du directoire et du conseil de                         surveillance.

                        

 

                        

Le                         directoire comprend au maximum cinq membres, obligatoirement                         personnes physiques, actionnaires ou non, nommés par                         le conseil de surveillance pour une durée déterminée                         dans les statuts et comprise entre deux et six ans.

                        

 

                        

Le                         directoire est investi des pouvoirs les plus étendus                         pour agir en toute circonstance au nom de la société.                         Désigné par le conseil de surveillance, le président                         du directoire représente la société dans ses rapports                         avec les tiers.

                        

 

                        

Précision                         : lorsque le capital social est inférieur à 150 000                         euros, le directoire peut ne comporter qu'une seule                         personne qui prend alors le titre de .

                        

 

                        

Le                         conseil de surveillance est un organe collégial composé                         de trois membres au moins et de dix-huit au plus, personnes                         physiques ou personnes morales, devant tous avoir la                         qualité d'actionnaire. Ils sont nommés par les actionnaires                         pour une durée qui ne peut excéder six ans.

                        

 

                        

Le                         conseil de surveillance désigne parmi ses membres un                         président et un vice-président. Les membres du conseil                         de surveillance doivent détenir un nombre minimal d'actions                         fixé dans les statuts. Le conseil de surveillance exerce                         un contrôle permanent de la gestion de la société. A                         toute époque de l'année, il opère les vérifications                         et les contrôles qu'il juge opportuns.

                        

 

                        

Précision                         : la société peut changer de mode d'organisation (passer                         d'un régime dualiste directoire-conseil de surveillance                         à une structure avec conseil d'administration, et réciproquement)                         par décision de l'assemblée générale extraordinaire                         des actionnaires.

                               
                                    

 

                               
                        

Ajouté le                         10-04-2008

                               
                                     

Par Frederic                         Nunez

                        

Découvrez                         le guide pour l'entreprise http://creer-son-entreprise-leguide.com

mutuelle

assurance sante

mutuelle senior

                                                 

 

Posté par canad à 12:08 - Commentaires [0]